Techneau Sailing

La Guadeloupe, c'est par où ??...

26 Novembre 2013 , Rédigé par Techneau Sailing Team Publié dans #mini transat 2013

Mini 6.50 - Techneau (5)

 

Selon le dicton "Tous les chemins menent à Rome", peut etre mais ça n'empeche pas certains d'etre plus rapides que d'autre.

Sur l'eau évidement c'est pareil et à défaut de suivre des routes bien balisées, les voiliers de course utilisent souvent des logiciels pour évaluer la route la plus rapide. Le potentiel de vitesse du bateau aux différentes allures (information parametrable) et la prévision de vent qui se présente sous forme d'un fichier "Grib" (dont l'evaluation de la fiabilité reste à la charge du skipper, disons cela comme ça) sont digérés par le logiciel qui vous calcul la route la plus rapide "en théorie".

Comme chacun a pu le vérifier, bien qu'en théorie il n'y ait jamais aucune différence entre la théorie et la pratique, en pratique l'expérience prouve qu'il y en a toujours une... bref, tous ces beaux calculs reposent majoritairement sur une science complexe et par nature incertaine: la méteorologie.

Concretement il convient de garder un oeil critique sur le resultat: la trajectoire proposée. Crédible ou pas crédible?

A bord de son mini, pas d'ordinateur ni de telephone satellite pour telecharger un fichier méteo, Arnaud doit donc écouter un buletin méteo diffusé tous les matin à 10h05 (heure française) par radio grandes ondes (8728 kHz si vous voulez essayer d'écouter!) et redessiner la carte méteo au crayon !

Ci-dessous les 4 dernieres trajectoires simulées par l'ami Axel Strauss (class40 N°53 Tzu Hang) à partir de la position de Nono sur les 4 derniers jours. On remarque qu'à 24h prêt la route proposée n'a plus rien a voir avec celle de la veille. La faute à des fichiers méteo qui offrent une fiabilité particulierement médiocre pour les jours à venir.

Concretement; ça déconne à plein tube, donc dans ces conditions, aller au plus court plein ouest, c'est sans doute pas mal... Vas-y Nono !

route

Partager cet article