Techneau Sailing

Transmanche 2009: un plateau exceptionnel

28 Mai 2009 , Rédigé par Techneau Sailing Team Publié dans #Class 40"


75 bateaux s'aligneront au départ vendredi soir de ce rendez-vous incontournable de la course au large, une flotte variée mélangeant profesionnels chevronnés et amateurs éclairés venus confronter leurs bateaux de course-croisière aux Figaros 2, Class40 et protos de 60 pieds les plus pointus.

Nombreux sont ceux pour qui la transmanche fut LA première véritable course au large. D'où cette ambiance unique regnant autour de l'evenement qui explique que les pros y reviennent régulierement se rememorer leurs débuts! On pourra donc croiser, Seb Josse, Armel le Cleach', Yann Elies, Vincent Riou, Jonny Malbon et Jeremy Beyou de retour du Vendée Globe mais aussi des tourdumondistes ou d'anciens coureurs en Multicoque tels Jacques Caraes, Halvard Mabire, Giovanni Soldini et Karine Fauconnier.

La catégorie class40 dénombre 12 inscrits, voici une petite revue d'effectifs:
Les "gros bras" de la class40 seront naturellement présents, souvent épaulés d'ailleurs par d'autres (très) gros bras habitués des transats et des tours du monde pour certains.
En tete de liste on pourra sans aucun doute compter sur des duos G.Soldini / K.Fauconnier (Telecom Italia), B.Jourdren / J.Caraes (Cap Geminy), T.Delamotte / L. Wardley (Initiatives Saveurs) ou encore Y.Noblet (Apart City) pour pousser à fond leurs prototypes et imprimer un rythme d'enfer à la course. Rythme que tenteront de suivre d'autres équipages affutés et bien armés tel les duos P.Harding / H.Mabire (40 degrees), G.Bibot / D.Levourch (ZED 4). Le potentiel des différents bateaux menés en double restants proche, il est certain que, sans etre favoris, les bateaux dit "de serie" tels que le JPK "Partouche" de C Coatnoan, les Akilaria "Keysource" de M West et "CG Mer" de W. Clerton ainsi que les pogos "Neurodon.fr" de C. Chardonnal et "Pogo à vendre" de Gwen Catherine auront certainement leur mot à dire.

Techneau FRA 50 tentera donc de se frayer un chemin au milieu de tout ce beau monde. Le parcours reserve de nombreux pieges à négocier et la meteo promet une course exigeante.

Il faudra donc savoir saisir sa chance et tenir bon sans jamais mollir!, JAMAIS!
ça tombe bien, c'est pas le genre de la maison...

Partager cet article