Techneau Sailing

Présentation de l'équipage

12 Avril 2008 , Rédigé par Techneau Sailing Team Publié dans #Course au large

Présentation de l'équipage de "FRA 50"
(transat Quebec - St Malo)


Gilles Dutoit
Gilles Dutoit
53 ans
Chef d'entreprise
Skipper de FRA 50

Gilles débute la voile sur un 470, sur le Lac d'Enghein. Après plusieurs années à naviguer en voile habitable, il se remet au dériveur en régatant en ISO avec Maurice, série où ils rencontrent Boris, adversaire d'alors... En 2001, le 747 One design succède à l'ISO, cette fois 2 paires de bras ne suffisent plus, Jean Georges embarque. La rencontre des frères Daval se fait lors du tour des ports de la manche 2001. Puis Boris embarque à son tour. Il s'en suit 6 saisons où les "Techneau Boys" se font de plus en plus redouter dans la série. En 2006, les efforts sont récompensés : victoires au Spi Ouest France, au Grand Prix de l'Ecole Navale, au National 747 : tout y passe. Les projets futurs commencent alors à se dessiner avec le choix du Pogo 40 et le programme de course au large de la Class 40 pour 2008. La transat Québec - St Malo représente donc le premier véritable test au large, aucun membre de l'équipe n'ayant traversé quelconque océan... Après la régate inshore, un tout nouveau défi.

Palmarès du 747 One Design, de 2002 à 2007:

  • Vainqueur Spi Ouest France 2006
  • Champion de France 2006
  • Double vainqueur du GP de l'Ecole Navale (2005-2006)
  • Vainqueur National 2006
  • Vainqueur de l'International Deauville Week 2007
  • Vainqueur Grand Prix du Crouesty 2003
  • Vainqueur Tour des ports de la Manche 2002
  • 4 fois 2nd du Spi Ouest France (2002-04-05-07), en effet, on a galéré avant de le gagner
  • 2 fois 2nd du Championnat de France de voile Habitable (2005-2007)
  • 2nd du National 2005

 
Benoît Daval
Benoît Daval

(dit "blondin")
26 ans
Ingénieur matériaux composites
  Voiles, Grément, Energie, Organisation


Arnaud Daval


Arnaud Daval

(dit "nono")
24 ans
Formateur en marketing & nautisme
  E
lectronique & Analyse Météo


Les "frangins" tirent leurs premiers bords à St Martin de Bréhal voici une quinzaine d'années, Optimist, l'Equipe, 420, ils naviguent sur les bateaux de l'Espace Voile Bréhal, le Club de toujours où ils sont moniteurs saisonniers durant de nombreuses saisons. Leur bon vieux Jet bricolé participe aux régates locales et ils s'alignent chaque année au raid catamaran du mont St Michel avec des amis sur des bateaux récupérés, prêtés ou rafistolés. De bons souvenirs... Ils abordent alors le monotype habitable en First Class 8 à l'occasion de 3 tours des ports de la Manche, et d'un championnat d'Europe. Benoît participe également à divers championnats de match racing, parfois avec Arnaud, Jean Georges et Momo.
En 2004, les études conduisent Benoît en Nouvelle Zélande où il intègre un équipage de jeunes espoirs, ils régatent en Match Racing ou en régate côtières sur MRX et Farr40 contre les pointures locales, souvent professionnelles. Ensemble, ils participent aux championnats nationaux et remportent la très populaire New Zealand Coastal Classic. Arnaud suit, quant à lui, des études à la faculté des sports de Brest où il perfectionne sa technique de navigation. En 2005, outre les compétitions en 747, Benoît et Arnaud récupèrent un vieux Formule 18 de première génération qu'ils remettent en état pour faire un premier essai dans cette série phare lors du raid du mont St Michel. Le bateau et l'équipage, prêts à la dernière minute, créent la surprise en terminant 1er bas-normand. Rebaptisé Techneau depuis, le cata est développé, optimisé et leur permet de jolis résultats. L'expérience accumulée les incite à concevoir et construire eux-memes un tout nouveau F18, projet à suivre...


 

Jean-Georges Michon
 
Jean Georges Michon

(dit "Crazy man")

39 ans
Menuisier

Maintenance et optimisation de l'accastillage et "ministre de la bonne humeur"


Pour Jean Georges, ses premiers bords sur un lac à Dreux n'ont pas fait de lui un marin d'eau douce pour autant.  Car c'est également sur la plage de St Martin et Coudeville que Jean Georges apprend à jouer de la barre et de l'écoute. A l'époque on sort par n'importe quel temps... Peu importe la pluie et la force des rouleaux ! Une pratique à l'ancienne qui forge définitivement le tempérament du jeune Jean-Georges : "quand faut y aller, faut y aller..."
En 1996, il achète un Hobie Cat 16, embarcation qui lui permet d'assouvir ses besoins de sensations fortes et de compétition. Il participe ainsi à de très nombreux Raids et à la célèbre Ronde de Texel aux Pays-bas. En parallèle, il embarque sur des voiliers habitables, le 747 one design entre autres. Rendu indispensable par son toucher de barre, son flair unique et ses talents de Mac Gyver - répare tout, Jean Georges est aussi (et surtout...) le boute-en-train du bord : bonne humeur assurée !!!


 

Boris Bourdin


Boris Bourdin
40 ans
Responsable expatrié pour une multinationnale


Boris fait ses débuts en 470, de 1983 à 1991, s'entraînant comme un damné avec son frère, il gagne 10 places chaque année lors du national de la série. Leur meilleur résultat, une 4ème place aux Championnats du monde en 1988 ! Il s'essaye ensuite au cata sur un Hobie 18, mais en inconditionnel du dériveur il achète finalement un ISO en 1993. Ils courent 3 ans dans cette série, qu'ils dominent au niveau national (3 titres de Champion de France et une 4ème place à l'européen de 1997). C'est dans cette série que Boris rencontre Gilles. Boris déménage ensuite en Nouvelle Zélande, où il régate 3 ans en baie d'Auckland à la barre de "Sonic", son Young 88 (série monotype locale). De retour en Europe, il officie à la tactique sur le 747 quand son emploi du temps le lui permet. En 2007, il est à bord du Sun Odyssée 45 qui, à la stupéfaction générale, fait tomber le record Taipei - HongKong alors détenu par le trimaran Castorama d'Ellen Mc Arthur.

 


 

Maurice Bocher


Maurice Bocher
 
(dit "Momo")

45 ans
Educateur


"Momo" se met à l'eau sur le tard dans les années 80 où il est équipier N°1 de Gitana VII pendant 5 saisons. I1 participe à  nombreuses courses côtières et hauturières. Il y rencontre ainsi Gilles qui l'embarque sur son ISO, rien de tel que la voile légère pour peaufiner sa technique. Ils courent ensemble sur le circuit Européen et participent au mondial de la série en 1998. Leur ISO croise également le Jet des frangins Daval à l'occasion d'une régate du Ronquet où ces derniers se font coiffer au poteau, ce que momo aime tout particulièrement leur rappeler lorsque le besoin s'en fait sentir !
Durant les années 747, Momo était de tous les déplacements, toujours fidèle à son poste d'embraque/piano. Son mental d'acier catalyse la motivation de tout l'équipage ! Malheureusement indisponible pour la transat, il participe néanmoins à la préparation.

Partager cet article