Techneau Sailing

Lancement du Diam 24 à St Martin de Bréhal

6 Mai 2015 , Rédigé par Vincent Publié dans #Diam24

Lancement du Diam 24 à St Martin de Bréhal

Posté par Vince

 

Samedi 25 avril, 9h.

Jean-Georges, Arnaud et moi sommes impatients comme des enfants au pied du sapin de Noël... nous allons pouvoir déballer le nouveau Diam 24 qui est arrivé quelques jours plus tôt à St Martin. L'objectif de la journée est le montage du bateau tout en réfléchissant aux astuces qui permettront de le monter en quelques dizaines de minutes lors du Tour de France. En effet, avec 9 étapes, l'épreuve imposera 9 montages et démontages entiers du Diam 24 en 3 semaines : il n'y aura pas de temps à perdre pour pouvoir s'accorder des temps de repos entre 2 étapes.Nous nous installons sur le parking à bateau près de l'EVB, près des autres bateaux du club, en particulier des 2 Diam 3 F18 construits par le même chantier (celui de Benoît et Arnaud et celui de Nicolas et Vincent). Vianney Ancelin, qui a conçu et fabriqué le Diam24 dans son chantier ADH Innotec à Port La Forêt, a bien fait les choses. La bête de 7,25 m se monte très facilement grâce à une multitude d'astuces, seules une pince et 2 clés suffisent pour tout assembler. Bien entendu, pour le premier montage, c'est un peu différent car quelques petits ajustements sont à effectuer, mais cela reste marginal. Sur le parking, le bateau est imposant à côté des catas du club et suscite la curiosité des promeneurs le long de la digue... « C'est neuf ? », « Vous allez le mettre où à l'eau ? - Ici sur la plage... - Mais c'est pas trop large pour la cale? », « Quel est le programme ? » « Amusez-vous bien ! ».... Finalement, dans l'après-midi, le bateau est mâté... tout sera prêt pour la mise à l'eau le lendemain matin...

Dimanche 26 avril, Benoît nous rejoint. 

Il peut constater que le mât est à l'endroit, que les coques n'ont pas été inversées... tout va bien ! Le plan d'eau est calme, moins de 5 nœuds, quelques bricoles et c'est parti le Diam 24 Techneau peut toucher l’eau pour la première fois... La mise à l'eau de plage est positionnée au millimètre près sous le bateau. La descente de la cale est impressionnante car les 2 flotteurs sont dans le vide ! Quelques photos de Jean et c'est parti ! J’accompagne Arnaud et JG sur le Diam, Benoît nous suit avec un petit semi-rigide. Le vent, quasi-absent, nous permet de vérifier que tout est en place ! Nous restons sur l'eau 2h, l'équipage tourne et le vent monte jusqu'à 8-9 nœuds en fin de session. Le bateau s'anime, la vitesse augmente et la dérive commence à rugir, premières sensations... « Ouah, c'est top ! Il y a du TAF pour tout maîtriser mais on va bien s'amuser » concluent les frangins Daval à leur retour à terre.

 

Vendredi 1er mai, temps gris, brise de Nord-est rafaleuse !

C'est parti pour une longue nav', avec plusieurs rotations d'équipage. Arnaud, Maurice, Benoît et moi sommes vite rejoints par Gilles et Nicolas. Un ris est mis dans la GV pour se familiariser avec le bateau dans la brise et un petit parcours est mouillé pour essayer de prendre quelques repères... Avant de respecter les bouées, on se familiarise avec la vitesse... Plus de 19 nœuds dès le premier bord de spi, ça dépote !! Le GPS a vite compris qu'il n'avait pas embarqué sur un « traîne-plomb » !!! Il faut s'organiser un peu pour ne pas se faire déborder pas les évènements ! La journée se déroule à toute vitesse, chacun a pu profiter de la nav'. Retour à terre pour arroser le nouveau bateau, toute l'équipe navigante et quelques groupies du Techneau Sailing Team sont présentes pour le lancement de ce nouveau projet pour le team !

Samedi 2 mai, temps gris, 10 noeuds

Le lendemain Nicolas et moi remettons ça, accompagnés pour l'occasion de Claire, les autres étant de mariage. Nous engrangeons quelques heures de navigation dans des conditions agréables. En effet, les équipages concurrents sur le Tour de France sont majoritairement professionnels et naviguent à bord du Diam 24 souvent depuis plusieurs mois. C'est pour cela que chaque occasion de naviguer doit être exploitée afin de récupérer le retard accumulé !

Dimanche 3 mai, beau temps mais trop de vent pour naviguer !

Nico, Benoît, Arnaud et Jean-Georges démontent le bateau car le WE prochain c’est déjà la première course : le Grand Prix Guyader à Douarnenez... notre baptême du feu !

Lancement du Diam 24 à St Martin de Bréhal

Partager cet article